05 61 72 10 11 mfp.batisseurs@free.fr

Construire sa maison seul, un beau projet parfois tortueux

Bandeau : réalisation d'une maison individuelle

Ca y est. Vous avez trouvé le terrain pour construire votre maison, le financement est accepté. Les papiers sont en règle chez le notaire et vous avez l’accord du permis de construire. Super, vous passez à la phase concrète. Sur le papier tout est beau mais dans la réalité ?

MFP Bâtisseurs a mené l’enquête en réalisant cette infographie retraçant tout ce qui implique la réalisation par soi-même de sa maison individuelle.

Infographie : réalisation d'une maison individuelle

Construire sa maison seul demande du temps

Vos amis et votre famille vous aideront un peu au début. Mais très vite ils vous feront comprendre qu’ils ont une vie de famille. Vive la solidarité penserez-vous.

Et vous, avez-vous vraiment envie de passer tous vos week-ends et vacances sur votre chantier ? Au détriment de votre vie de famille et vos amis ? Mener de front une activité professionnelle et un chantier demande une bonne dose d’énergie et cela non seulement sur quelques semaines, mais parfois sur un ou deux ans ! Il faut compter en moyenne 2 000 à 2 500 heures pour 100 m².

Construire sa maison seul demande des précautions

Réaliser des travaux n’est pas un parcours de santé. Cela comporte des risques physiques (tomber d’une échelle, lâcher une brique sur le pied…) autant pour soi que pour ceux qui aideront. Il est nécessaire de prendre une assurance adaptée.

Une autre précaution est celle du chantier lui-même. Vous n’êtes pas à l’abri des visites inopinées de petits curieux ou malveillants. Que dit votre assureur sur le sujet ? Pas sûr qu’il soit saute de joie à l’idée de vous assurer.

Construire sa maison seul demande des compétences et de la technique

Même en ayant lu toute la documentation sur les dernières normes et obligations techniques sur la maçonnerie, le terrassement, la plomberie, l’électricité… il y a un monde entre théorie et pratique. Monter des murs peut paraître facile mais être certain qu’ils ne s’écrouleront pas sur votre tête ? Saurez-vous bien brancher le fil A avec le bon sans risquer un court-circuit ?  Installer un circuit d’eau dans la dalle béton c’est simple mais êtes-vous certain de bien coller les raccords ou de calculer la bonne pente d’évacuation ? Ce serait dommage de subir une inondation ou de devoir casser la dalle pour permettre l’écoulement.

Et en cas de sinistre dans votre habitation (incendie, dégâts des eaux…), votre assureur demandera à un expert de se déplacer pour en chercher les causes. S’il conclut que l’erreur vient de la construction, vous ne pourriez pas prétendre à indemnisation. Alors qu’un constructeur ferait valoir la garantie dommage-ouvrage obligatoire vous permettant d’être indemnisé.

Savez-vous aussi que si vous revendez votre maison dans les 10 ans de sa construction, si l’acheteur subit un dommage, il vous serait imputé ? C’est un risque qui peut coûter cher.

Construire sa maison seul demande également un investissement financier

Votre portefeuille aussi pourra subir les conséquences de votre inexpérience. Vous risquez d’être obligé de détruire pour reconstruire ou de changer certaines installations, comme pour recevoir l’accord de conformité du Consuel (Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Électricité). Sans son accord votre installation électrique n’est pas couverte.

Si vous additionnez les erreurs, les retards, les oublis, la fatigue et votre vie de famille qui en subit les conséquences, est-ce que cela en vaut vraiment la chandelle ? Mieux vaut passer par un professionnel, un constructeur, qui se chargera de toutes les étapes pour vous.